Les différentes méthodes d’analyse de l’ergonomie

L’ergonomie prend de plus en plus d’importance au fil des années. Les réglementations sont en effet toujours plus strictes et les conditions de travail des salariés scrutées avec une attention croissante. De plus, en diminuant le nombre d’accidents ou de maladies, l’ergonomie permet d’augmenter le rendement et la productivité.

Analyse Ergonomique du Travail

L’ergonomie c’est quoi ?

L’ergonomie est la discipline scientifique qui vise la compréhension fondamentale des interactions entre les humains et les autres composantes d’un système. Elle cherche à comprendre les interactions entre l’Homme et son environnement de travail (outils, lieu de travail, collègues, délais, répétitions…) afin de maîtriser et de réduire les risques professionnels. En appliquant des principes théoriques, des méthodes en vue d’optimiser le bien-être des travailleurs l’ergonomie recherche une meilleure symbiose.

 

Il existe deux courants principaux en ergonomie : l’anglophone et le francophone. Le premier aussi appelé « Human Factor » est basé sur la connaissance des capacités humaines, chaque activité ou poste de travail serait étudié en comparaison d’un « homme standard ». La seconde orientée vers une connaissance de l’activité, aussi appelé « ergonomie de l’activité ». Elle s’intéresse principalement aux taches théoriques réalisées par les travailleurs en observant celle-ci.

 

 

Afin de lutter contre les TMS une démarche ergonomique est indispensable.
Il est important de savoir que pour arriver à des conclusions et à des propositions satisfaisantes, la démarche ergonomique doit présenter les trois caractéristiques suivantes : elle doit être globale, participative et pluridisciplinaire.

 

C’est en étudiant l’intégralité des éléments qu’il sera possible de savoir sur lesquels il est nécessaire ou préférable d’agir et lesquels sont déjà adaptés. C’est aussi ce qui permettra d’intervenir globalement sur le poste de travail, au-delà de l’adaptation à l’opérateur lui-même.

 

C’est la personne occupant le poste qui peut dire quelle activité est pour elle la plus pénible, où elle pense « perdre du temps ». Dans certaines situations, elle peut expliquer pourquoi certaines tâches, éventuellement contraignantes, ne peuvent être modifiées. Par exemple, la raison qui fait qu’on ne peut apporter un carton plus près de la machine, alors que ça la contraint à le porter elle-même (règles d’hygiène, de qualité, problème de manutention avec les engins de transport…).

 

Selon les situations, d’autres personnes peuvent intervenir : management ou direction, ingénieur, sociologue, psychologue, médecin du travail, CHSCT (Comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail)… La combinaison de chaque point de vue et de chaque expertise permettra de faire ressortir les propositions les mieux adaptées et pouvant convenir au maximum de personnes.

 

Une analyse Ergonomique du Travail (AET) est l'outil principal de l'intervention ergonomique. Elle peut contribuer à régler divers problèmes liés aux conditions de travail ou à la conception d'outils et d'appareils.

L'intervention d’un ergonome

Dans l’entreprise, l’ergonome a plusieurs missions. Globalement, il a pour rôle de garantir et de développer la santé et la sécurité, mais aussi d’améliorer les conditions de travail des employés. Pour cela, en plus des études ergonomiques, il peut réaliser d’estimer le risque sécurité ou donner son avis lors de modifications de postes de travail, faire des propositions globales pour améliorer l’hygiène industrielle. Il instaure un dialogue social entre les opérateurs et la hiérarchie. Après avoir reformulé la demande de l’entreprise pour comprendre ses motivations et ses buts, il précise son positionnement et prépare son intervention. Il analyse ensuite l’activité, les habitudes des opérateurs pour comprendre l’organisation du travail.

 

Il y a un enjeu financier et temporel à faire appel à un ergonome. Le prix d'un ergonome est d'environ 800-1000€ HT / jour, mais cela peut varier à la hausse comme à la baisse selon les spécialités du consultant. De plus c’est toute l’entreprise qui peut être remise en cause si les postes de travail ne sont pas améliorés. Les ergonomes requièrent du temps de la part de la hiérarchie mais aussi des salariés ce qui à court terme peut faire baisser la productivité.

 

L’ergonome va agir de deux manières différentes, soit à la conception dans le cadre d’une démarche préventive d’ergonomie soit à la correction d’un poste de travail donc pour améliorer les conditions des travailleurs a postériori.

 
L’ergonomie de conception intervient dès le design d’un outil, d’une machine, d’un poste de travail ou de l’ensemble du lieu de travail. On en retrouve des applications, entre autres, dans l’aménagement des postes de travail. À cette étape, les concepteurs ont un souci de prévenir d’éventuels problèmes et tiennent compte des caractéristiques humaines.Il s’agit d’une démarche proactive ou préventive.

 

L’ergonomie de correction intervient lorsqu’il faut modifier des lieux ou des conditions de travail existant après l’apparition de problèmes. On constate alors qu’il y a eu mauvaise conception. Cette démarche réactive est cependant la plus courante, bien qu’elle soit moins efficace que l’ergonomie de conception, et plus coûteuse.

 
Dans la majorité des cas, les entreprises optent pour l’ergonomie lorsqu’elles doivent faire face à un problème majeur en santé-sécurité du travail. L’avantage de la démarche ergonomique est alors une réduction des troubles musculo-squelettiques et des coûts afférents.

 

Même s’il n’y a pas de problèmes graves, l’ergonomie peut contribuer à améliorer les conditions de travail. Les entreprises découvrent très rapidement que les corrections ergonomiques peuvent apporter des bénéfices. Augmentation de la productivité et de l’efficacité du travail. Motivation des employés. Réduction de l’absentéisme. Amélioration du climat de travail. Augmentation de la qualité du produit ou du service 

 
Ces nombreux avantages font qu’un programme d’ergonomie peut devenir un investissement très rentable.
Intervention d'un ergonome a la conception
Intervention d'un ergonome a la correction

Les différentes méthodes utilisées pour analyser l’ergonomie.

Il existe de nombreuses méthodes pour évaluer les sollicitations biomécaniques. Elles fournissent des résultats qui doivent être expliqués dans des termes compréhensibles pour l'entreprise. Aucune méthode ne s'impose par rapport aux autres car elles ont tous leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Plusieurs facteurs et Cofacteurs sont à prendre en compte dans une analyse ergonomique, les postures contraignantes (positions articulaires extrêmes), les efforts excessifs, la répétitivité, la position maintenue (travail statique de faible niveau maintenu dans le temps), les facteurs de risque psychosociaux interviennent également par le biais du stress, le froid, les vibrations, le stress.

 

L’interprétation des résultats se fait par des tableaux ou grilles d’évaluation qui varient selon la méthode utilisée. Une fois complété par les personnes concernées le résultat final permet de connaitre le risque de Troubles musculosquelettiques de la tâche professionnelle évaluée.

 

C’est pourquoi le principe de chaque méthode reste le même :


 

PRÉPARER en déterminant le cycle de travail à observer.

 

OBSERVER en sélectionnant la posture à évaluer. Décider quel côté du corps va être évalué ou si trop complexe, évaluer les 2 côtés en même temps.

 

ÉVALUER en déterminant le score pour chaque côté du corps. Obtenir le score global et le niveau de risque associé.

 

ANALYSER en recevant la notation de chaque partie du corps pour déterminer où les actions sont nécessaires.

 

AMÉLIORER en adaptant le poste de travail et introduire des améliorations vis-à-vis des risques ergonomiques identifiés.

 

RÉÉVALUER, une fois les changements effectués, réévaluer avec la grille correspondant à la méthode utilisée pour valider les résultats.

Voici l’exemple de quelques-unes de ses méthodes les plus connues :

La méthode RULA La méthode REBA
L'équation de NIOSH
Fabricants français de solutions de manutention
Fabricant français

Manut-LM est fier d’être le Fabricant Français n°1 sur les Solutions de Manutention par Tube de Levage !

30 ans d'expertise et de savoir-faire
30 ans d'expertise

Depuis sa création en 1987, Manut-LM propose des solutions innovantes et de qualité

PRODUITS SUR-MESURE
Produits Sur-Mesure

Tous les produits Manut-LM sont conçus sur-mesure pour s'adapter au mieux aux besoins des clients

Un fabricant proche de chez vous et à votre disposition
Proche de vous

Grâce à une équipe de Technico-Commerciaux à votre service, Manut-LM répond rapidement à toutes vos problématiques